2016

  • 22

    BRM 300 Maastricht - 09-04-2016

    BRM 300 Maastricht - 09-04-2016

    En mode préparatoire pour le BRM 300 de Kingersheim de fin avril, j’envisageais de faire une sortie de plus ou moins 300km 3 à 4 semaines avant.   2 copains des Cyclos Emptinnois ayant envie de faire la diagonale Chimay-Ostende, je me disais que le timing était bon, tout en endurance, en faisant la diagonale avec eux, mais au départ de chez moi.    Malheureusement, Philo déclina la randonnée prévue le vendredi 8 avril suite à une entorse. C’est en hâte que je me suis rabattu sur le BRM 300 organisé au départ de Maastricht le samedi 9 avril …   Le profil me plaisait et le parcours avait l’air super sur papier, puisqu’il démarrait de Maastricht pour se rendre en Ardenne belge. Par contre, en analysant les routes empruntées, je me rends compte qu’il nous fait passer par des ravels de temps à autres.   Pas question pour moi de passer sur des ravels empruntés par les rollers, promeneurs avec chiens voire chevaux, et je décide de transformer le parcours afin de rester sur de vraies routes.   J’envoie donc la proposition de participation à quelques copains de Team de Lux et des Cyclos emptinnois et nous sommes finalement 4 à prendre le départ à 08:00. Duch (Laurent Duchesne) qui est déjà un habitué des longues distances, Eddy Moreaux et Christophe Lapaille qui s’essaient une première fois à un 300 km et moi.   Nous démarrons donc en groupe sur les pistes cyclables bataves et rejoignons très vite la Belgique après à peine 3 kilomètres … Le groupe se disloque rapidement, et nous décidons de ne pas nous précipiter et de garder un rythme d’endurance sans recoller forcément aux cyclos devant nous.   Nous avons le vent de face et allons le garder pendant toute la montée en Ardenne. Le premier pointage sera la boulangerie de Nessonvaux que nous quittons illico après une petite vidange matinale. Nous prenons ensuite la côte de Trasenster pour rejoindre Banneux, Louveigné et Remouchamps. Depuis Aywaille, nous suivons la magnifique vallée de la Lienne. Le soleil est présent mais le ruisseau maintient la fraîcheur matinale. Les gelées sont toujours présentes dans les herbes restées à l’ombre.   Nous arrivons donc au deuxième contrôle, le Café des Sports de Lierneux, après quelques 85km de route. Le quatuor est soudé et nous repartons de plus belle pour une longue ascension vers Bastogne en passant par le Col des Sets, Salmchateau, Gouvy et le lac de Cherapont. Nous atteignons Bastogne après 135km et décidons de manger durant cette grande pause-contrôle.   La reprise, en pleine digestion ne m’est pas facile et je demande aux copains de ne pas trop forcer dans les bosses, car ayant pris l’avant du groupe pendant toute la matinée, la fatigue s’installe déjà et ma récupération est moins bonne. Il faudra attendre Nassogne, plus de 40km plus loin pour que la condition revienne … Il faut dire que le vent reste défavorable, mais il sera moins envahissant étant donné la belle descente vers le contrôle de On (Km 186). Nous nous ravitaillons en salé et en boissons et repartons en compagnie d’un petit groupe de Néerlandais qui se met dans les roues.   Le parcours jusqu’au prochain contrôle (Verlaine) nous est très familier puisque nous sommes sur les terres des Cyclos Emptinnois : Humain, Serinchamps, Haversin, Scy, Porcheresse, Havelange. Nous bifurquons ensuite sur les routes de campagne vers les Avins, Le Pont-de-Bonne et la Vallée du Hoyoux alors que les Néerlandais empruntent le ravel. Ils passent devant nous à Marchin et nous les dépassons un peu avant Huy.   ils resteront ensuite derrière pendant la longue montée vers Fize-Fontaine jusqu’au contrôle à la station de Verlaine. C’est le dernier contrôle, il nous reste 47km et il est 20:00. Nous nous équipons pour la nuit mais nous avons un petit problème de phares dans l’équipe … Le phare avant de Christophe s’est cassé en tombant sur une mauvaise route pendant la journée et la connexion de celui de Duch est défaillante.   Je prends donc l’avant du groupe à toute allure avec Duch tant qu’il fait clair. Duch pousse très fort et je dois calmer ses ardeurs à plusieurs reprises. Le soleil étant couché, c’est Eddy qui vient relayer Duch et qui remet une couche … Je reste devant pour guider l’équipe car je suis le seul à avoir mis l’itinéraire, mais je commence à fatiguer vachement…   A Herstappe, je demande aux Néerlandais de passer devant pour la fin et pour récupérer en douceur … Après 3km, ils se trompent dans l’itinéraire …. Je décide de repasser devant jusqu’au finish, mais en mode cool … Nous arrivons au Stayokay à Maastricht à 21:35, avec la satisfaction d’être restés groupés.   Duch qui a super bien géré ses efforts en matinée avait des jambes de feu pendant le restant de la randonnée, Eddy M. a terminé très facile le 300km qu’il appréhendait et Christophe mérite un fameux coup de chapeau pour ce premier BRM 300 pas si facile que ça, puisque plus de 3300m de D+.   Bugs
DSC_0140

DSC_0140

DSC_0141

DSC_0141

DSC_0145

DSC_0145

DSC_0150

DSC_0150

DSC_0164

DSC_0164

 

 

Pub pittoresque 2017 site ffbc